Pour commencer...

September 5, 2017

 

 

2017-08-30 Au moment d'écrire ces lignes, j'entame officiellement mon pèlerinage sur le chemin du minimalisme, bien que nous ayons commencé notre périple un peu par accident il y a 3 ans. Je passe du "je" au "nous" parce que je suis une famille de 5 comprenant une ado de 16ans, un bébé garçon de 6mois et une petite fille de bientôt 3ans. Ajoutons à cela mon chum et moi, deux grands nostalgiques du matériel inutile devant l'éternel... On y reviendra. Mais tout ça fait beaucoup d'individus à gérer pour un seul gros projet, très prenant émotivement (plus qu'on pourrait le croire). On y reviendra aussi! C'est pour ça que je passe souvent du «je» au «nous», parce que tout le monde n'en est pas à la même place dans le processus et en tant que la Big Mama de la famille, j'ai tendance à être la méchante,  celle qui tire la charette de l'overstock sur mes épaules et du coup être celle qui entraîne le reste de la famille dans le grand ménage même si des fois, de plus en plus je dirais, ils embarquent dans mon trip avec presqu'autant d’enthousiasme que moi. C'est de garder l'équilibre dans les réactions émotives de tout le monde le défi et des fois, j'en perds un peu mon individualité. On va s'y faire!

Y'a des gens qui passent au minimalisme en 10 jours, ou 30 jours, en suivant un programme de motivation quelconque. Je ne sais pas si ça marche. Je vais certainement essayer quelques-unes de ces tactiques au cours du périple. Je suis plutôt de celles qui pensent que le minimalisme ne s'atteint pas en un mois, que c'est un processus qui évolue et qui s'échelonne sur toute une vie. Cependant, un très TRÈS gros tri à la source s'impose chez nous, une job que deux déménagements en un an n'ont pas suffit à en venir à bout. On a besoin d'aide! Il nous faudra donc une méthode qui va nous botter l'darjière, oui, je l'assume. Un 3e déménagement vient de s'ajouter à nos futur rapproché. Espérons que celui-ci saura nous aider à guérir et se départir nos souvenirs inutiles, items en double, vêtements qui nous vont mal, nids d'acariens (aka les bâzwel de toutous) et «peurs de manquer de quelque chose» à chacun.

Jusqu'à présent, on est allé doucement en respectant le rythme de chacun et on s'est rendu compte assez vite de tous les bienfaits que le minimalisme nous apportait, individuellement et collectivement. On a décidé de mettre un peu plus d'ardeur afin de pousser notre quête de simplicité de plus en plus loin. J'ai eu envie de partager tout ça le plus simplement du monde parce que des fois, c'est découragent de regarder les vidéos de ceux et celles qui ont accompli tout ça mais qui ne nous disent pas par quoi ils sont passés avant d'y parvenir. Peut-être que ça te tente mais que tu vois ça trop gros, que les photos que t'as vu sur Pinterest t'ont découragé. Je t'invite donc à nous suivre au fur et à mesure dans notre quête de minimalisme et de simplicité volontaire. On est encore loin de ressembler aux photos Pinterest. Mais heureusement, c'est pas obligé d'être extrême pour en ressentir les bienfaits. Par contre, les bienfaits nous donnent envie de pousser plus loin et peut-être un jour nous aussi on arrivera à se contenter d'une maison sur roues qui nous donne la liberté de voyager partout quand bon nous semble.

 

J'ai créé un groupe "de soutien" sur Facebook afin qu'on puisse s'encourager et se donner nos trucs au fur et à mesure qu'on évolue là dedans. Rejoins-nous donc


Julie aka Big Mama

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Éco-anxiété et sauvetage de planète

October 3, 2019

1/9
Please reload

Code promo
ambassadrice Mandala
Posts Récents

September 5, 2019

November 20, 2018

Please reload

Rechercher par Tags
Please reload